À Poissy, votre psychanalyste est à
votre écoute, vous accompagne

 Bonjour,
 
 
Vous frappez à ma porte. Vous frappez à la porte d'un psychanalyste. Vous êtes juste trop malheureux ou malheureuse, et cela vous est devenu insupportable. Le mot « PSY » est alors apparu sur un panneau signalétique imaginaire. « Vas donc voir un « PSY » ». Et vous consultez ce site comme si vous entriez dans mon cabinet. Psychanalyste, c'est plus précis que « PSY ». Mais, souvent, vous ne savez pas vraiment ce qu'est un psychanalyste, parmi les différents « PSY ». Ce n'est pas un médicament, ce n'est pas non plus un guide de ce qu'il est normal de faire ou de ne pas faire. La méthode de la psychanalyse a été inventée par Sigmund Freud à la fin du XIXème siècle, largement répandue depuis dans le monde entier, toujours discutée avec passion. Elle repose sur une écoute sans préjugés d'une parole libérée de tout jugement. Le cabinet d'un psychanalyste est un lieu où votre parole peut être entendue. Entreprendre une cure psychanalytique, analytique comme on dit parfois, peut-il vous aider à sortir de l'état intérieur que vous ne supportez plus ? Cela dépend en grande partie de votre désir de changer votre relation avec vous-même. Si votre désir est suffisamment fort, la psychanalyse vous en donnera le moyen.
 
L'écoute est le métier du psychanalyste. Quelle écoute ? La psychanalyse, depuis son fondateur, Sigmund Freud, s'efforce d'entendre ce que l'inconscient exprime. L'inconscient ? Une part de nous-même, constitutive de nous-même, et pourtant inconnue à nous-même, au nous-même qui se débat avec les enjeux et les difficultés de la vie. Aussi étonnant et incongru que cela puisse paraître nous sommes à nous-même en grande partie inconnus. Pour certains il ne sera jamais nécessaire de s'occuper de cette part d'eux-mêmes. Pour beaucoup s'en occuper améliorerait grandement leur vie. Pour certain s'en occuper est simplement vital. À vous de juger. Mais entendre l'inconscient et témoigner de l'importance de ce qu'il parvient à nous dire, est le métier du psychanalyste.
 
Votre psychanalyste vous écoute, témoin de cette part de vous-même que sa présence vous aide à découvrir. Il n'y a pas d'ordre logique. Le principe est la libre association d'idées, l'apport des rêves et des détails de la vie quotidienne, apparemment illogiques, apparemment seulement. C'est le psychanalyste qui conduit le déroulement de la séance, il en a la responsabilité. C'est ainsi l'histoire de votre vie que vous allez reconstituer progressivement, séance après séance, en vous la racontant, modifiée par ce que votre inconscient vous en dit.
 
Je pense que ce travail de parole que vous entreprenez courageusement avec vous-même peut vous changer et vous ouvrir la possibilité d'une vie meilleure. Je vous accompagne et vous soutient dans ce travail. Je vous guide, quand il le faut, dans la poursuite du voyage analytique. Si je puis le faire c'est que j'ai moi-même accompli jadis ce voyage avec un psychanalyste avant de le revoir à la lumière des acquis des fondateurs. Aussi je ne me déroberais pas à vos questions. Quoi qu'il arrive le travail de la cure se fait dans votre relation avec votre psychanalyste.
 
Les psychanalystes, depuis Freud et Lacan, défendent dans la psychanalyse une science. Si vous entreprenez une cure psychanalytique vous vous familiariserez progressivement avec cette science. Mais il ne vous est pas nécessaire de la connaître pour entreprendre une cure. C'est l'affaire de votre psychanalyste, quand vous l'aurez choisi. Il vous faut juste prendre une décision. Ressentez-vous le besoin de mieux vous connaître ? Si ce n'est pas clair nous pourrons en discuter, si vous le désirez et le temps qu'il faudra, en face à face. Si c'est clair vous aurez à décider si cette démarche importante, je dirai même essentielle, de votre vie, c'est avec moi que vous voulez l'entreprendre. Il n'y a aucun commentaire à faire sur ce choix, il vous appartient totalement. Il ne se dissèque pas. Avez-vous, simplement, envie de commencer avec moi ce travail ? Vous pouvez le décider immédiatement ou vous donner le temps que vous voudrez.
 
Le travail d'un psychanalyste se paye. Si vous décidez de travailler avec moi, nous en discuterons et nous trouverons ensemble le juste prix de ce travail.
 
Encore un mot. Le travail de la cure analytique est un travail de lucidité, mais c'est aussi un travail sur ce qu'est une vraie liberté. Il ne peut se faire que dans un engagement réciproque mais aussi dans une liberté réciproque. Nous en discuterons régulièrement. Quoi qu'il se passe une parole est toujours nécessaire pour que cela se passe bien. En psychanalyse nous essayons de rendre à la parole la place pleine et entière qui lui revient dans la vie, sans laquelle la vie se déshumanise, avec laquelle la vie peut reprendre ses couleurs.
 



Vous voudriez en savoir un peu plus sur moi. L'essentiel qui peut vous être nécessaire se réduit à quelques mots :

« J'ai 70 ans. J'ai travaillé la plus grande partie de ma vie sur les questions touchant à la qualité de la vie au travail et à l'influence des choix d'organisation. En même temps les aléas de ma vie personnelle m'ont amenés à entreprendre vers la quarantaine, pendant plusieurs années, une cure psychanalytique avec un disciple de Jacques Lacan. C'est beaucoup plus tard, en reprenant ce travail, vers la soixantaine, avec une psychanalyste, que j'ai décidé de devenir moi-même psychanalyste, de passer d' « analysant » à « analyste ». J'ai intégré un réseau de psychanalystes « Espace analytique » dont je suis adhérent ; j'y suis des activités d'enseignement, d'échange et de contrôle. J'ai choisi Espace analytique parce que j'apprécie son ouverture et l'importance qu'il donne, non seulement au travail duel de la psychanalyse mais aussi au travail institutionnel et collectif. Je participe aussi, comme co-thérapeute, à un travail de psychodrame psychanalytique dans un l'hôpital de jour pour adolescents et un CMPP. Je me considère comme un psychanalyste freudien éclairé par l'œuvre de Jacques Lacan. »